Médecine Nucléaire

La Médecine Nucléaire est une spécialité médicale qui utilise des produits radiopharmaceutiques ciblés pour le diagnostic et le traitement de maladies. Les radiopharmaceutiques contiennent des particules radioactives appelées radioisotopes.

Liens rapides: Imagerie Diagnostique en Médecine Nucléaire, Thérapie en Médecine Nucléaire

 

Particules alpha
Les particules alpha ont une capacité très limitée de pénétrer dans d’autres matériaux. Ces particules peuvent être arrêtées par une feuille de papier, par la peau ou même une couche d’air de quelques centimètres.

Particules bêta
Les émetteurs bêta sont utilisés dans des applications médicales. Les particules bêta sont plus légères que les particules alpha, se propageant à travers une couche d’air de quelques mètres et peuvent pénétrer dans la peau. Une fine couche de métal ou de plastique ou un bloc de bois peuvent arrêter des particules bêta.

Rayons gamma
Les rayons gamma désignent les rayonnements électromagnétiques de haute énergie qui peuvent parcourir de grandes distances à la vitesse de la lumière et qui sont généralement dotés d’une grande capacité à pénétrer dans d’autres matériaux. Pour cette raison, les rayons gamma sont souvent utilisés dans les applications médicales.

La médecine nucléaire peut être divisée en deux catégories : l’imagerie diagnostique et la thérapie.

Imagerie diagnostique en médecine nucléaire

L’imagerie en médecine nucléaire permet souvent aux médecins de diagnostiquer précisément des maladies complexes et de déterminer leur stade – y compris le cancer et les troubles cardiovasculaires et neurologiques à des stades précoces – ainsi que de surveiller l’évolution de la maladie ou la réponse au traitement.

Également appelées imagerie moléculaire ou imagerie fonctionnelle, ces procédures diagnostiques fournissent des images détaillées de ce qui se passe dans l’organisme que ce soit au niveau moléculaire comme au niveau cellulaire. Là où d’autres procédures d’imagerie diagnostique (telles que les rayons X et la tomodensitométrie (TDM)) offrent des images de la structure physique, l’imagerie en médecine nucléaire permet aux médecins de voir comment fonctionne le corps et d’évaluer ses processus chimiques et biologiques.

Lors des procédures d’imagerie en médecine nucléaire, un agent radiopharmaceutique est injecté par voie intraveineuse au patient. Des images avec des caméras TEP (tomographie par émission de positons) ou TEMP (tomographie par émission monophotonique) lisent les émissions générées par l’agent radiopharmaceutique.

La TEP est une technique d’imagerie qui consiste à détecter une paire de rayons gamma émis par le corps d’un patient suite à l’administration d’un agent radiopharmaceutique qui se lie aux cellules cibles.  

La TEMP est une autre technique d’imagerie moléculaire. L’imagerie TEMP consiste à détecter des émissions d’un unique rayon gamma provenant du corps d’un patient à la suite de l’administration d’un agent radiopharmaceutique qui se lie souvent à une cellule cible.

De nos jours, les techniques TEP et TEMP sont toutes deux largement utilisées en médecine nucléaire. Différents facteurs président au choix de la modalité d’imagerie à appliquer pour un patient donné ou pour une maladie spécifique, y compris la disponibilité d’une caméra TEP ou TEMP et/ou des agents radiopharmaceutiques requis pour effectuer les procédures, ainsi que la pratique ou la préférence du médecin ou des installations disponibles.

Chez AAA, nous sommes spécialisés dans le développement de radioligands pour l’imagerie de précision en oncologie, qui ciblent des marqueurs de tumeurs spécifiques.

Thérapie en médecine nucléaire

La thérapie ciblée par radioligand implique la combinaison d’un composé de ciblage avec un radioisotope thérapeutique (une particule radioactive). Après administration dans la circulation sanguine, le radioligand se lie à la tumeur et agit en tant qu’agent délivrant le traitement par le biais du radioisotope, qui endommage les cellules tumorales, en perturbant leur capacité à se multiplier et/ou en déclenchant la mort des cellules.  

De nombreux types de ligands de ciblage différents peuvent être utilisés pour la thérapie par radioligand. Ce peut être, par exemple, un peptide, auquel cas on parlera également de thérapie radiopeptidique (PRRT).

Les radioisotopes utilisés en imagerie et en thérapie en médecine nucléaire ont généralement des périodes d’activité, ou demi-vies, très courtes, souvent de quelques heures ou de quelques jours. Cela signifie que chaque dose est produite à la demande pour chaque patient. Cela signifie également que l’expédition, la manutention et l’administration de ces médicaments requièrent des procédures spéciales. AAA gère l’intégralité du processus, depuis le développement clinique et l’approbation réglementaire jusqu’à l’ensemble de la production commerciale et la gestion logistique du processus de livraison en temps voulu pour un traitement efficace.